Skip to content (Press Enter)

Créez une expérience de télétravail saine

Virtual First | Kit Bien-être

La capacité à travailler à distance est une compétence comme une autre. Pour devenir expert dans ce domaine, il faut du temps, de la pratique et quelques ajustements. Ces exercices vous aideront à tirer le meilleur parti du télétravail, que vous vous ajustiez à un nouveau style de vie ou que vous souhaitiez juste revoir votre routine.

60 minutes  |  Exercice individuel

Employé Virtual First arrosant ses plantes dans son bureau à domicile

Étape 1 (travail préalable) : téléchargez la fiche

Tout d'abord, téléchargez la fiche sur le travail à domicile (ci-dessous). Une fois l'exercice terminé, utilisez la fiche pour réfléchir à votre expérience, décrire votre situation et identifier les changements qui pourraient améliorer votre vie professionnelle au quotidien.

Fiche sur le travail à domicile

Votre expérience compte.

Utilisez cette fiche pour décrire ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Aperçu de la fiche sur le travail à domicile

Étape 2 : trouvez votre profil

L'un des points forts du travail à distance, c'est que vous pouvez personnaliser votre approche afin de l'adapter à votre mode de vie. Faisons les choses dans l'ordre : vous devez déterminer si vous préférez l'intégration ou la segmentation du travail et de la vie privée.

Les adeptes de l'intégration vie privée vie professionnelle peuvent facilement jongler entre les tâches professionnelles et les tâches personnelles au cours de leur journée de travail. Ils sont susceptibles de répondre à leurs e‑mails après le dîner, de faire un saut à la pharmacie entre deux réunions ou de faire une séance de sport en milieu d'après-midi pour recharger les batteries. Si c'est votre cas, travailler à des horaires variables ne devrait pas vous déranger, car vous considérez que votre journée de travail est fluide.

Les adeptes de la segmentation vie privée vie professionnelle préfèrent rester focalisés sur les projets professionnels pendant la journée, sans casser leur rythme ni interrompre leur concentration. Lorsqu'ils commencent à travailler, ils se donnent corps et âme. Mais lorsque la journée est terminée, elle est terminée pour de bon et ils se déconnectent complètement. Si c'est votre cas, vous aimez sans doute délimiter clairement le début et la fin de votre journée de travail.

En connaissant votre profil, vous pouvez définir vos attentes, collaborer plus efficacement et rester dans la zone où votre productivité est naturellement à son maximum.

Étape 3 : créez des rituels quotidiens

C'est prouvé : les rituels quotidiens sont bons pour notre bien-être mental et physique. Ils nous aident à bien délimiter notre journée. Ils peuvent apporter plus de sérénité, de la discipline et des performances mentales améliorées. De plus, ils peuvent nous procurer un sentiment de contrôle, ce qui réduit les niveaux de stress et d'anxiété.

Un rituel quotidien peut être un geste simple, par exemple faire son lit chaque matin, s'habiller comme pour aller au bureau (même si votre bureau se trouve dans votre salon), méditer ou sortir son chien. Vous remarquerez peut-être des bienfaits en réservant un créneau “trajet” au début et à la fin de votre journée de travail, même si vous ne quittez pas votre domicile. En effet, cela peut aider votre cerveau à se préparer, à traiter l'information et à passer en mode travail.

Quoi que vous fassiez, ne vous forcez pas. Les rituels doivent vous aider et vous apporter une structure et un équilibre, et non vous envahir. Prêtez attention à vos ressentis, suivez votre rythme naturel et, surtout, soyez constant.

Étape 4 : personnalisez votre espace de travail

Des études montrent que les émotions positives sont liées à la créativité, à une réflexion plus globale et à la réceptivité. Créer un espace de travail qui vous plaît peut réellement vous aider à être plus performant dans votre travail. De plus, nous passons de nombreuses heures à notre bureau, alors pourquoi ne pas le rendre aussi accueillant que possible ?

Éléments sains à ajouter à votre espace de travail :

  • Des plantes vertes. Les plantes améliorent la qualité de l'air ainsi que votre capacité de concentration, et peuvent même aider à stabiliser votre humeur. S'asseoir près d'une fenêtre peut avoir des effets comparables.
  • Une bouteille d'eau, pour penser à rester hydraté et éviter la fatigue soudaine de l'après-midi, surtout si vous enchaînez les cafés tout au long de la journée.
  • Des photos, des illustrations et des touches personnelles qui vous inspirent.
  • Des objets, comme une tasse colorée, une bougie parfumée, un diffuseur d'huiles essentielles ou une couverture douillette.
  • De la musique favorisant la bonne humeur et un casque à réduction de bruit. Conseil : il a été prouvé que les musiques instrumentales au tempo régulier favorisaient la concentration.
  • Des en-cas sains pour maintenir votre niveau d'énergie, comme des fruits, des légumes avec une sauce, et des fruits secs.

Étape 5 : ne négligez pas l'ergonomie

Pour faire simple, le travail à la maison ne devrait jamais vous causer de douleur. L'ergonomie est la science visant à concevoir des objets et à aménager un environnement pour une utilisation sûre et efficace. Parfois, quelques petits ajustements à votre installation peuvent faire une grande différence sur votre ressenti physique en fin de journée.

  • Votre siège doit être confortable, tout en vous procurant un bon maintien (dites adieu à votre canapé).
  • Lorsque vous êtes assis à votre bureau, vos coudes doivent former un angle de 90 degrés.
  • Vos mains et vos poignets doivent reposer à plat sur le clavier de votre ordinateur et sur la souris ou le pavé tactile. Vous ne devriez pas avoir à vous pencher en avant pour les atteindre.
  • Placez votre écran de manière à regarder droit devant vous, et non vers le bas. Dans l'idéal, votre ligne de vision doit se trouver à environ six centimètres du haut de l'écran.
  • Si vous travaillez debout, utilisez un tapis à mémoire de forme, afin de soulager vos articulations.
  • Minimisez la fatigue oculaire et les irritations grâce à un éclairage sur plusieurs niveaux, en cumulant une lampe plafonnier et une lampe de bureau.
  • Essayez d'opter pour une lampe de bureau possédant un réglage de lumière froide et chaude pour pouvoir vous adapter aux variations de la lumière naturelle au cours de la journée. Un environnement trop éclairé ou trop sombre peut être source de fatigue.

Étape 6 : limitez les distractions

Que vous travailliez depuis un bureau aménagé chez vous, une chambre ou la table de la cuisine, les distractions sont inévitables : membres de la famille, animaux de compagnie, colocataires, livreurs, séries TV, podcasts… sans oublier Internet, qui offre des possibilités illimitées.

Le défi, c'est de créer un environnement propice à la productivité au sein d'un espace conçu pour la vie personnelle. Voici quelques conseils pour établir des limites physiques et mentales qui vous aideront à rester concentré :

  • Établissez un plan.Que vous soyez adepte de l'intégration vie privée vie professionnelle ou de la segmentation, imposez-vous des mini-échéances ou prévoyez des créneaux pour des tâches spécifiques au cours de votre journée.
  • Communiquez. Prévenez les membres de votre foyer lorsque vous avez besoin d'un moment de calme et dites-leur quand vous serez de nouveau disponible. Faites de même avec vos collègues. Dans les deux cas, bloquez un créneau dans votre agenda.
  • Limitez les tentations. Parfois, il suffit d'enlever un élément de votre champ de vision pour réduire l'emprise qu'il a sur vous. Il peut s'agir de la télévision, du réfrigérateur ou même des applications de votre téléphone.
  • Désactivez les notifications. De nos jours, des tas de choses tentent d'attirer notre attention, mais toutes les alertes ne la méritent pas. Choisissez les notifications qui vous sont réellement utiles, par exemple les rappels de réunion, et mettez les autres en sourdine.
  • N'oubliez pas vos rituels. Lorsque chaque journée est ponctuée d'activités qui vous font du bien, c'est plus facile de rester concentré et positif pendant que vous travaillez.

Étape 7 : n'oubliez pas de vous déconnecter

Vous connaissez vos limites mieux que personne. Parfois, vous avez besoin de profiter de moments personnels afin de rester concentré sur votre travail, de protéger votre bande passante émotionnelle et d'éviter le burn-out.

Que vous prépariez un long week-end ou des vacances, faites en sorte que vos collègues aient toutes les informations nécessaires avant votre départ. Vous pourrez vous déconnecter et vous ressourcer en sachant qu'ils savent quoi faire et où trouver le contenu dont ils ont besoin en votre absence.

Le modèle d'e-mail ci-dessous vous aidera à vous organiser (ajoutez autant de projets en cours que nécessaire). En règle générale, il est bon de partager ces informations quelques jours avant d'envoyer votre message de départ en vacances, au cas où quelqu'un aurait des questions.

MODÈLE D'E-MAIL

Bonjour à tous et à toutes,

 

Voici les informations essentielles au bon déroulement des projets en mon absence.

 

Je serai absent(e) du… au…

 

Projet en cours :

Statut :

Mon/ma remplaçant(e) :

Peut approuver/prendre des décisions en mon absence (Oui/Non) :

Liens vers des documents utiles :

Notes supplémentaires ou contexte :

 

Si vous avez des questions, merci de me les faire parvenir avant le [DATE]. Merci !

Contenus Dropbox

Plus de conseils pour des journées de travail saines

Découvrez ces autres pratiques issues du kit de ressources Virtual First :

Deux personnes portant une boîte sur laquelle est collée une étiquette jaune où figure une icône représentant un lien
Autres sources

D'excellentes ressources provenant d'experts en qui nous avons confiance

Plus vous en saurez, mieux vous vous sentirez. Articles recommandés :

Personne sortant une feuille jaune avec des inscriptions d'une enveloppe

Trois objectifs faciles à atteindre

Prenez de bonnes habitudes

  • Demain : essayez un ou deux nouveaux rituels pour vous aider à commencer et finir votre journée de travail sur une note positive et saine.
  • La semaine prochaine : configurez des alarmes pour vous rappeler de faire des pauses.
  • Tous les trois mois : soyez un exemple pour votre équipe. Ajoutez des pauses et des créneaux de temps personnel dans votre agenda.