Transférer des fichiers audio à la vitesse de l'éclair

Découvrez comment une petite équipe d'ingénieurs du son gagne du temps chaque jour en utilisant Dropbox pour partager des fichiers audio volumineux.

Équipe de quatre personnes assises sur des canapés et travaillant sur des ordinateurs portables

Jessica Powell adore chanter sur ses tubes préférés au karaoké. Le seul problème, c'est que le catalogue est limité et que la qualité audio des chansons est mauvaise. (Les titres de karaoké ressemblent rarement au morceau d'origine, car il est difficile d'en extraire la partie “chant”.) Jessica Powell a alors mis sa casquette de chercheuse et a découvert que l'intelligence artificielle pourrait bien résoudre son problème : avec l'apprentissage automatique, elle peut découper une chanson en plusieurs parties (par exemple, pour en extraire les percussions ou le chant). C'est de là qu'est née son idée de start-up.

Jessica Powell est maintenant PDG et cofondatrice de la société AudioShake, une entreprise qui produit un logiciel de découpage des sons. À la tête d'une équipe de sept personnes, elle travaille avec de grands labels de musique et des artistes indépendants pour décomposer leurs chansons déjà enregistrées en plusieurs parties, appelées “stems”. Ces stems peuvent être réutilisés pour générer de nouvelles sources de revenus, par exemple en créant des remix, des publicités ou des bandes-annonces de films. (Sans oublier le karaoké.) Les ingénieurs et chercheurs d'AudioShake travaillent à distance depuis la Silicon Valley, le Texas et l'Europe, et passent le plus clair de leur temps à partager des fichiers volumineux entre eux ou avec des clients. Et pour que cela se passe de la manière la plus fluide et la plus efficace possible, ils utilisent Dropbox.

Dropbox est un véritable allié pour notre productivité. Nous allons 40 % plus vite lorsque nous travaillons avec des fichiers volumineux.

Jonathan Lott, ingénieur chez AudioShake
Quand Jessica Powell a créé AudioShake, elle utilisait déjà Dropbox pour ses fichiers personnels. Elle connaissait bien les outils et n'a donc pas hésité à les adopter également pour son entreprise. “Nous avons des adresses e‑mail professionnelles, un nom de domaine et nous avons Dropbox”, explique-t-elle. “C'est fondamental pour notre façon de travailler.” Découvrez ci-dessous les conseils de pro de Jessica Powell concernant l'utilisation de Dropbox pour partager des fichiers audio volumineux et collaborer à la vitesse de l'éclair dans un contexte de start-up.
Trois musiciens travaillant à une table de mixage

Un emplacement central pour tous les documents

AudioShake stocke ses fichiers audio, plutôt volumineux, dans Dropbox afin de préserver la qualité de l'enregistrement et d'éviter les déformations au niveau des fichiers. Contrairement à Dropbox, “certains fournisseurs de stockage compressent les fichiers, ce qui aurait un effet désastreux dans notre cas”, explique Jessica Powell. Son équipe à distance travaille sur des fichiers à jour stockés sur un emplacement central. Cela évite aux collaborateurs d'avoir à fouiller dans des sous-dossiers sur de multiples plateformes et de perdre du temps à chercher la dernière version des documents. “Nous n'avons pas à nous occuper de l'organisation”, explique Jessica Powell. “Les fichiers et documents sont là où ils doivent être, ce qui offre un gros avantage.” Autre avantage de taille : Jessica Powell peut ouvrir un fichier audio dans Dropbox et déterminer d'un simple coup d'œil à la forme d'onde si l'IA a fonctionné comme prévu. “Je peux ouvrir le fichier et voir rapidement ce qui se passe au niveau du morceau”, explique-t-elle. “C'est très pratique.”

Ajout de commentaires directement dans les fichiers

Les sept ingénieurs et chercheurs d'AudioShake, éparpillés sur deux continents et plusieurs fuseaux horaires, peuvent collaborer de manière fluide et efficace en ajoutant des commentaires et des notes directement dans les fichiers audio. “Pouvoir prendre des notes et les montrer au reste de l'équipe est très utile”, explique Jessica Powell. L'équipe peut également collaborer et planifier ses projets sur Dropbox Paper, afin de faire des retours plus précis.

Homme jouant de la guitare dans un studio

Autorisations au niveau des fichiers

Jessica Powell utilise les autorisations de fichiers pour surveiller et gérer la manière dont ses clients utilisent les fichiers : “Je sais quand un fichier a été téléchargé et quand ce téléchargement expire”, explique-t-elle. “Ces petits détails m'offrent un contrôle plus granulaire sur l'utilisation qui est faite des fichiers, la manière dont les clients les reçoivent et leurs droits d'accès, ce qui est très utile.” Si un client revient six mois après la clôture d'un projet et a besoin d'accéder à un fichier, Jessica Powell peut facilement modifier la date d'expiration de ce dernier. “C'est pratique et cela m'évite d'avoir à recréer un transfert”, explique-t-elle.

Partage de fichiers volumineux avec Dropbox Transfer

L'équipe d'AudioShake fournit les fichiers à ses clients avec Dropbox Transfer, plutôt que sous forme de pièces jointes dans des e‑mails ou des applications de messagerie. “C'est plus rapide”, explique Jessica Powell. “Tout se passe dans le cloud. Nous avons juste à décider de l'emplacement.” L'équipe n'a pas besoin de télécharger ni d'importer les fichiers. Une fois sur Dropbox, ceux-ci peuvent être partagés avec les clients grâce à un lien.

Déplacement d'un fichier vers un dossier Dropbox

Gestion des contrats avec HelloSign

Jessica Powell a pu gagner du temps sur la partie administrative de son activité en gérant les contrats des clients avec la solution de signature électronique de Dropbox, HelloSign. Sans cela, explique-t-elle, “je serais obligée de télécharger le document, de l'imprimer ou d'ajouter ma signature dans un autre programme, d'importer de nouveau le fichier, puis de l'envoyer au client pour qu'il puisse à son tour le télécharger et le signer. C'est assez rapide en soi, mais quand les fichiers s'accumulent, au final cela prend du temps.” Avec HelloSign, elle peut partager un contrat via un lien, et le client n'a plus qu'à signer directement dans le cloud. Le fichier reste dans le même dossier tout du long.